Sports

Primature: Rien ne va autour de 800 conseillers nommés par Bruno Tshibala.

 Le Directeur de cabinet de Bruno Tshibala Michel Nsomwe a déposé sa démission. Accusé de détourner les salaires des conseillers à son propre bénéfice, Michel Nsomwe avait, en son temps, déploré, la pléthore de conseillers dans le cabinet du premier ministre au delà de l’enveloppe prévue pour leurs rémunérations.
Il avait indiqué, à cet effet, que près de 800 conseillers avaient été nommés par Bruno Tshibala alors que le budget ne permet pas de les rémunérer tous.
Répliquant dans une interview, le premier ministre Bruno Tshibala a qualifié de manquement grave, la sortie médiatique de son directeur de cabinet.
Et de préciser : « Ce sont des affabulations, il n’y a pas 800 conseillers à la primature. L’ensemble du personnel de mon cabinet compte quelque 300 membres dont environ 80 conseillers. Et parmi ces derniers, l’on trouve des personnes à qui nous faisons appel, de manière ponctuelle, pour exécuter certaines tâches spécifiques. Ils ne sont donc pas des conseillers à proprement parler. C’est une innovation que j’ai introduite pour qu’un grand nombre trouve du travail et se répartisse l’enveloppe prévue. C’est mon côté socialiste ».
A propos de l’incident à la Primature, Bruno Tshibala a affirmé qu’il n’y a pas eu bagarre à la primature.
En attendant, Harmed Kili Baka, conseiller technique en charge des PME et PMI et gendre du premier ministre Bruno Tshibala, a été suspendu de ses fonctions pour trente jours depuis mardi 6 mars dernier.