Sports

RDC : Bruno Tshibala totalise une année au poste de Premier ministre Date 8 avril 2018

Bruno Tshibala a été nommé Premier ministre par Joseph Kabila le 7avril 2017. A la suite de l’accord de la Saint-Sylvestre négocié sous l’égide de l’Église catholique représentée par la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

A 61 ans, sa nomination avait du mal à passer non seulement auprès de l’opposition mais aussi de la CENCO.

« La CENCO déplore que les consultations entre le Chef de l’Etat et le Chef de délégation du Rassemblement aux négociations au terme desquelles allait être nommé le Premier ministre n’aient pas eu lieu. Malgré tout, un premier ministre a été nommé. Ceci constitue une entorse à l’Accord de la saint sylvestre et explique la persistance de la crise », avait dit l’épiscopat dans une déclaration.

Les puissances occidentales n’avaient pas non plus caché leur agacement.

Déjà au 12 avril 2017, l’ambassadeur français auprès des Nations-Unies, François Delattre, avait  exprimé l’inquiétude de son pays après cette nomination qu’il avait jugée non-consensuelle.

Le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui avait certes pris acte de la nomination de Tshibala, ne s’était pas empêché de souligner que cette nomination « s’écartait de la lettre et de l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre ».

Pour sa part, la délégation de l’Union Européenne avait noté « le manque de consensus sur cette nomination » et avait marqué « sa grande inquiétude à ce sujet ».

La cérémonie de son investiture avait été marquée par une forte protestation des députés membres du Rassemblement.

La nomination de Tshibala était suivie d’une intense activité diplomatique menée par Léonard She Okitundu.